Encore

J’ai passé ma vie à attendre et encore aujourd’hui, sur mon lit, j’attends la mort.

J’ai attendu mes amis. J’ai attendu le train, le tramway, le taxi. J’ai attendu d’avoir de bonnes idées puis j’ai attendu la motivation pour les mettre en œuvre. J’ai attendu des jours entiers que le temps passe. J’ai attendu des résultats d’examens et de concours. J’ai attendu des réponses et espéré des questions. J’ai attendu qu’on m’aime et j’ai été très patient. Alors aujourd’hui, qu’est-ce qu’attendre quelques jours de plus à guetter le dernier souffle? J’ai été bien préparé.

Pourtant aujourd’hui, je n’ai plus le temps d’attendre. Se pressent à mon chevet toutes sortes de gens. Une foule d’extatiques tantôt pleurants, tantôt blaguants (je préfère ceux-ci), toujours sujets aux mille gesticulations de ceux qui veulent en faire plus que d’habitude. Les parents proches, chaque jour, viennent prendre de brèves nouvelles. Les amis, par vagues, seuls ou en groupe, scandent leurs alambiqués propos de façon chaotique, ne sachant ni par où, ni comment débuter une conversation et bien moins encore de quelle manière l’achever et s’arracher à ma vue, s’éloigner de la trop insistante proximité de la mort.

Tout est tellement théâtral dans leurs mouvements que chaque détail happe mon attention. Cette femme, par exemple, que j’ai longtemps aimé sans que jamais elle n’ose avouer la réciprocité du sentiment, se tient l’estomac de deux mains crispées. Mais, éh! C’est moi que la tumeur emplit et grignote à la fois, du tréfonds des entrailles. Alors sèche tes larmes, et détends-toi. Si tu le désires, ferme la porte à double tour et viens t’étendre auprès de moi. Nous attendrons ensemble que tout cela finisse. De cette façon, je pourrai attendre encore, juste attendre pour le plaisir d’attendre, pour le seul plaisir, sans plus penser à rien. Attendre avec toi, main dans la main, et que cette tendre étreinte réveille en moi l’escalade amoureuse dont le point culminant je ne pourrai, je le sais, jamais atteindre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s